ANNEXE 1: FORMER UN GROUPE DE CONSULTATION

http://register.un75.online
Si vous décidez de former un groupe de consultation, assurez-vous que le processus de sélection soit clair et transparent et assorti de critères bien définis et justifiables. La qualité des consultations dépendra largement de la crédibilité de la représentation des divers groupes de parties prenantes.

Parmi les critères possibles de sélection des participantes et participants, on citera :

●  La crédibilité
●  Les compétences et la connaissance locale des questions de développement
●  Les capacités institutionnelles
●  La représentation d’une communauté ou d’un groupe marginalisé
●  Les organisations constituées de membres et axées sur les questions économiques et sociales
●  La responsabilité par rapport à une communauté ou un groupe représenté
●  L’équilibre entre genres et générations
●  Le lieu de résidence de type urbain, rural ou dans une zone reculée

Pour définir et équilibrer la participation des différents groupes de parties prenantes, clarifier les dynamiques et relations susceptibles d’influencer les consultations et s’assurer qu’aucun groupe n’est laissé de côté, il convient de recenser toutes les parties prenantes au niveau national et infranational.

Les critères de recensement pourront par exemple inclure le genre, l’appartenance ethnique, le lieu de résidence (rural, bidonvilles ou urbain), le secteur d’activité économique, afin de tenir compte de la situation et des conditions de vie d’une large diversité de grands groupes.

Il conviendra d’accorder une attention particulière aux acteurs qui auraient typiquement tendance à ne pas participer, comme les adolescents et adolescentes, les travailleuses et travailleurs migrants, les sans-abri, les travailleuses et travailleurs du sexe. Il faudra faire preuve de souplesse avec certains participants qui pourront manquer de certaines compétences ou avoir des contraintes de temps (comme une journée de salaire perdue). Certains peuvent avoir besoin de temps supplémentaire, par exemple avec l’accompagnement d’une personne chargée de faciliter le processus, pour élaborer leur contribution au sein de leurs propres structures, avant de pouvoir les partager dans le cadre de la campagne de consultations. De plus, il convient de tenir compte des risques associés à la sécurité personnelle des membres de certains groupes marginalisés.

PRÉPARATIFS POUR UN GROUPE DE CONSULTATION

Les points ci-après peuvent être utiles pour préparer un plan de consultation, notamment pour respecter les principes d’inclusion, d’équité et de responsabilité.

●  Des contraintes risquent-elles d’empêcher la participation de certains groupes ?
●  Les processus de prise de décision de divers groupes de parties prenantes présentent-ils des différences, notamment concernant le choix de leur représentation ou la délégation des pouvoirs ou la règle de la majorité ?
●  Comment les outils et voies de communication peuvent-ils être adaptés aux valeurs, normes et langues des parties prenantes?
●  Comment les mécanismes de consultation peuvent-ils être adaptés aux cultures concernées ?
●  Peut-on s’inspirer des institutions ou forums de dialogue existants qui fonctionnent bien, comme les mécanismes nationaux ou ceux de la société civile ?
●  Comment diffuser l’information sur les consultations assez à l’avance pour que les participants aient suffisamment de temps pour se préparer ?
●  Comment les parties prenantes qui ont consacré du temps et des efforts aux consultations peuvent-elles prendre connaissance des résultats ? (Note : L’équipe d’ONU75 est en train de mettre au point une plateforme mondiale qui permettra de diffuser les principales conclusions des débats.)
●  Par quelles voies les parties prenantes pourront-elles faire des suggestions ou communiquer des préoccupations ?

ÉTAPES À SUIVRE POUR MENER UN GROUPE DE CONSULTATION

Tous les dialogues doivent se fonder sur un document de réflexion clair et un mandat bien défini, qu’il peut être nécessaire d’adapter (langue, format) à différents publics, selon les cas. Tous les participants doivent avoir accès à ces informations avant leur participation. Dans certains cas, le facilitateur ou la facilitatrice peut établir un plan travail pour communiquer avec les participants en amont des consultations. 

Une fois la date de la consultation arrêtée, le facilitateur ou la facilitatrice doit :

●  Remplir le formulaire d’inscription d’ONU75 et obtenir le numéro d’identification qui sera utilisé pour le suivi des différents dialogues.
●  Informer les participants de l’ordre du jour de la consultation et leur communiquer tout autre document de fond.
●  Inviter environ 12 personnes d’une même catégorie (par exemple les jeunes) lorsque la présence physique des membres du groupe est prévue. En principe, 8 à 10 participants assisteront effectivement à la consultation.
●  Noter les données démographiques ou socioéconomiques des participants mais ne les partager qu’avec leur consentement.
●  Faire des photos et des enregistrements audio et vidéo à insérer dans le formulaire de retour de l’animateur ou de l’animatrice et à utiliser à des fins de communication, après obtention du consentement écrit des participants.

Close Menu